Le coup de blues du mois d’avril

Quand je suis arrivée à Houston il y a bientôt 5 ans, j’ai eu une période toute guillerette, pleine de découvertes, d’expériences nouvelles, parfois de déconvenues, mais toujours avec des petites pâquerettes dans les yeux. On m’avait dit « Fais attention, là tu es dans le haut de la vague, tu verras il y a un creux qui t’attend… » Hophophop, que vous croyez les gens, y’en faut plus que ça pour m’abattre ! Sauf que j’allais, sans le savoir, droit devant ma 1ère rencontre avec le blues de l’expat’. Celui-là, le tout premier, c’est quand tu réalises qu’en fait tu n’es pas en vacances. Ici, c’est chez toi…

Le coup de blues du mois d'avril

 

Au fil du temps, j’ai expérimenté des tas de creux et de bosses, plus ou moins hauts, plus ou moins venteux, plus ou moins longs. Il y a eu :

– le tout premier coup de blues, donc, celui qui est le plus dur à passer.

– le coup de blues de ton 1er anniversaire à l’étranger. Pour moi, avec une arrivée fin août, c’était début décembre. Purée qu’il a été nul celui là ! Je me revois encore toute seule dans le froid au square avec Salomé avec des françaises pas rigolotes que je venais de rencontrer et qui ne m’ont pas adressé la parole. Nul.

– le coup de blues quand tu vois tes amis repartir vivre en France. D’ailleurs, je vais faire un aveu à mes copines à moi qui se reconnaîtront : j’ai mis des mois (voire des années…) pour effacer vos numéros de mon portable…

– le coup de blues quand on rate un évènement joyeux en France. Parce que rater le mariage de son amie d’enfance, ou tous les anniversaires de ses neveux et nièces, c’est nul aussi !

– le coup de blues de vivre des évènements tragiques à distance. No comment…

– le coup de blues de Noël. M’en fous, les nuggets et les tacos c’est bon aussi… Si, si.

– le coup de blues du supermarché. Je VEUX du pâté en croûte, des rillettes, du reblochon, du pain frais, de la levure Alsa en sachet rose, des carambars ! L’avantage de ce coup de blues, c’est que parfois, au hasard de tes courses, la lumière divine te tombe dessus avec des petits anges chantant Alléluia quand d’un coup tu découvres que tu peux trouver des biscottes… C’est du vécu, j’en ai acheté 3 paquets que j’ai mangé en 2 jours, après j’en ai été écœurée et j’en ai plus mangé pendant 2 ans.

– le coup de blues quand tu te rends compte que tu commences à perdre tes amis en France. Seules les amitiés solides arrivent à survivre à 8000 kms…

– le coup de blues du coup de poignard que tu n’attends pas. Celui là, tu sais pas d’où il sort. Et il fait mal.

– le coup de blues quand tu te rends compte que tu ne sais pas si tu vas rentrer un jour en France ou pas…

Le coup de blues du mois d'avril

Enfin bon, je vous rassure : j’adore ma vie ici, j’aime être expatriée, j’adore apprendre et découvrir, et les coups de blues se font heureusement de plus en plus rares !

Mais alors le truc qui est fou, c’est que tous les ans, j’ai le coup de blues du mois d’avril ! A part une année où j’ai eu le plaisir d’avoir de la visite de France, mais sinon c’est systématique : au mois d’avril, je commence à trouver le temps long, long, long… J’ai hâte d’être en vacances, j’en peux plus d’essayer d’organiser mon séjour en France, j’ai juste envie d’y être, là, tout de suite, maintenant ! Je trouve la bouffe nulle, je trouve le temps nul, je trouve les écureuils de mon jardin qui me bouffent toutes les tomates de mon potager nuls, je trouve les gros pick-ups polluants nuls, je trouve les moustiques nuls, je trouve la viande aux hormones nulle, je trouve tout nul, aaaaaahhhh !!!

 

Allez, la France, la famille, les amis, le regain d’énergie, de câlins et de bonne bouffe c’est dans 2 mois et demi ! Et puis il y a tellement pire… mais j’ai hâte d’y être quand même !

3 commentaires sur « Le coup de blues du mois d’avril »

  1. Je viens de découvrir ton blog. Gros coup de cœur sur tous tes articles j’ai l’impression de lire dans mon cerveau (expression qui n’existe pas vraiment d’ailleurs mais sensation très bizarre.
    De notre côté c’est en Californie que ça se passe ! Je vais continuer à lire tes articles assidûment ! 😉

      1. Je te suis sur Instagram aussi sous le nom de happyfamilyencalifornie.
        Ton blog est un régal continue ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s