Quand l’expatrié part en vacances en France…

Un ami m’a envoyé il y a quelques temps un article qui parle des paradoxes de l’expatrié en vacances : http://www.topito.com/top-expatrie-vacances

Comme je suis actuellement en vacances en France pour 6 semaines, j’ai eu envie de reprendre l’idée de ce petit texte et de l’adapter à ma sauce. Voici donc ma vision de l’expatrié en vacances !

luggage-1482697_1920

1. L’expatrié ne rentre pas en France, mais il va en France. La nuance paraît légère mais c’est ce qui change tout ! Notre vol aller, c’est votre vol retour.

 

2. L’expatrié réapprend sa géographie en un temps record. Houston – Paris – Porto – Paris – Lyon – Loire – Lyon – Valence – Var – Alpes de Haute Provence – Marseille – Toulouse – Marseille – Lyon – Loire – Lyon – Paris – Houston… Même pas peur… en 6 semaines… avec une puce de 2 ans… même que je l’ai fait… même que je le referai pas…

 

3. L’expatrié se livre à des équations bagagétistes hasardeuses. Soit une famille X qui compte Y personnes. Sachant que le nombre de bagages ne doit pas dépasser Y et qu’une valise Z est dédiée aux cadeaux à l’aller et aux pâtés-crème de marron-Fraises Tagada au retour, comment faire tenir les vêtements chauds-froids-de pluie-de plage-de randonnée de Y personnes dans Y-1 valises ? Et là, pour le retour, vous avez le droit de vous énerver tout seul contre vous-même d’avoir été faible devant le rayon « Nouveautés de la Rentrée » de votre petite librairie.

 

4. L’expatrié vit parfois des journées de 31 heures. Alors quand on a 20 ans et qu’on part le cœur léger en vacances au bout du monde, qu’on regarde 3 fois de suite Le seigneur des anneaux version longue remastérisée dans l’avion et que – hop hop hop – on se remet du décalage horaire le jour même de l’arrivée, c’est super rigolo. Quand on n’a plus 20 ans et qu’en prime on voyage avec 2 enfants, ça fait vachement moins rêver d’un coup. Non mais sans blague, moi à chaque voyage c’est pas 7h de plus que je prends dans ma journée, c’est 10 ans.

 

5. L’expatrié vend du rêve. Mais si, parce que la planche à découper en forme de Texas, c’est sssssssoooooo typique ! Et on rigole pas, parce que je l’ai déjà offerte celle là (plusieurs fois d’ailleurs), avec les dessous de plats décorés de santiags et de chapeaux de cow-boys…

 


6. L’expatrié vit Noël, son anniversaire, sa fête, ceux de son conjoint et de ses enfants en une seule soirée. C’est sûr que sur le coup c’est la fête, bon après ça complexifie léger léger le problème des bagages. Bof, de toute façon, c’était déjà mal parti cette histoire de bagages…

 

7. L’expatrié rééquilibre la balance commerciale française à chaque séjour. Parce que non content de ramener la moitié du rayon de Carrouf en épicerie fine, l’expatrié dévalise également la pharmacie, la librairie et le buraliste… Dixit la fille qui distille ses galettes bretonnes de LU au compte-goutte, parce que bon, faut tenir un an sur les réserves après.

 

8. L’expatrié a foi en la médecine de son pays d’origine. Dentiste, gynéco, pédiatre, scanner du doigt de pied, prises de sang et ophtalmo, tout y passe ! Enfin un pays civilisé où les médecins parlent une langue normale qu’on comprend ! Bon après, faut juste bien être au clair avec votre mutuelle d’expat, parce que je peux vous dire que quand on doit avancer les frais dans son propre pays, même la France, bah ça fait mal au portefeuille quand même, hein… (et je parle en connaissance de cause, j’vous rappelle juste qu’il y a pas si longtemps on s’est fait 2 jours aux urgences en France pour une herpangine – une quoi ? – mais si, une herpangine voyons, le truc que seuls mes enfants attrapent… 2 fois…).

 

9. L’expatrié revisite la gastronomie française comme s’il ne devait pas y avoir de lendemain. Huîtres, choucroute et tartiflette, le tout en un seul repas, on sait jamais… Et non, il n’a jamais été écrit nulle part qu’il fait trop chaud le 26 juillet pour savourer une bonne raclette.

 

10. L’expatrié savoure son séjour à 200 %. Bons repas partagés, moments privilégiés, souvenirs gravés… En tout cas, c’est mon cas, je profite à fond des miens pour recharger les batteries pour la longue traversée en solitaire qui m’attend, et c’est grâce à cette belle énergie que je suis capable de poursuivre cette superbe aventure qu’est l’expatriation.

 

Et vous amis expats, vous les vivez comment vos vacances en France ?!

14 commentaires sur « Quand l’expatrié part en vacances en France… »

  1. Haha ! Je me reconnais bien dans la tournée des médecins parce que c’est plus facile en français, la tournée dans la famille et les amis, la razzia de certains rayons de magasins pour ramener tout ce qu’on ne trouve pas chez soi. Pour les livres, je me les envoie par la poste avant de rentrer, ça marche très bien. Profite bien de tes vacances 🙂

    1. Merci, toi aussi !!! Pour le colis de livres, tu es la deuxième à me dire ça aujourd’hui, il faudrait vraiment que je me penche sur la question… C’est pas trop cher ? C’est un envoi classique ? Parce que ça m’arrangerait bien !!!

      1. Non justement ce n’est pas très cher (je ne me rappelle pas les prix de l’an dernier) à condition qu’il n’y ait que des livres ou des revues. Il faut ensuite demander à la Poste un envoi spécial « livres » et chaque colis ne doit pas dépasser 5 kg. Chaque année, j’en envoie quelques-uns, la Poste me dit que ça mettra 3 à 5 semaines mais je les ai toujours reçus 5 jours après !

  2. Pour les livres/CD je fais une grosse commande sur Amazon France une ou deux fois par an. Les frais de port sont raisonnables pour les US.

  3. On a les memes vacances et les memes valises! Sauf que nous on rapporte des fringues en plus… Parce que vas-t-en tenir dans un soutif asiatique quand t’es une Francaise de taille normale! Bonnes vacances et bon saucisson!

  4. ha, ha ha tu m’as bien fait rire c’est exactement ça ! Je rigole aussi sur ton pas plus de deux ans pour le texas j’ai dis pareil pour l’Arabie Saoudite et cela fait 5 ans que nous y sommes ! 🙂 et c’est pas fini. Je suis très heureuse de découvrir ton blog.

    1. Merci pour ton commentaire ! J’ai aussi été heureuse de découvrir ton blog tout à l’heure, qui m’a beaucoup plu ! Au plaisir d’échanger de nouveau nos expériences d’expatriées !!!

    1. Merci Myriam pour votre message 🙂 Et oui, tout se développe vitesse grand V en expat’, pour moi ça aura été l’écriture (enfin, je crois ^^). Je vois que nous avons les mêmes parenthèses ressourçantes en tant qu’expatriées ! Je vois que vous êtes en Inde, quel pays magnifique et sûrement difficile pour une première expatriation ! Sacré challenge dis donc 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s