Le championnat du monde de Rodéo (yee-haw!) – Partie 1

9h30 un dimanche matin, un Robin sous le bras, une Salomé sous l’autre, un mari et un groupe de potes prêts à rigoler, une voiture garée à perpet’, des billets d’entrée en poche… Rodéo de Houston, nous voilà, yee-haw !

 

Le Rodéo de Houston, c’est un peu comme ma 2ème maison. D’ailleurs, la première fois que j’y suis allée, c’était en 2007, à une époque oubliée où je n’avais pas encore d’enfants, un ventre plat et des yeux sans cernes. C’est aussi l’époque où on avait visité Houston « pour voir », que j’avais vu, et que je m’étais dit que « jamais Ô grand jamais » je ne viendrais vivre dans cette ville horrible ! Ça, c’est ce qui s’appelle être visionnaire ou je m’y connais pas !

 

Le Rodéo, c’est pas compliqué : dans un immense stade, des cow-boys venus du monde entier (= du Texas) combattent pour saucissonner le plus vite possible de pauvres veaux qui pour le coup n’ont vraiment rien demandé, ou pour essayer de tenir le plus longtemps possible sur un cheval ou un taureau en furie. Autour du stade, c’est le salon de l’Agriculture version Far West : on admire la faune locale (des Longhorns et autres zébus) et on déguste des produits du coin (ah ça…). Et puis, si on a encore de l’énergie, on peut même aller braver la foule pour faire un tour de grand 8 dans l’immense fête foraine qui s’étend autour du stade (moi j’appelle ça une vogue… Y a t-il des Lyonnais dans la salle ?!)

 

Aujourd’hui, je vais vous présenter l’extérieur du stade, c’est à dire l’immense fête qu’on peut visiter sans avoir à rentrer voir le championnat. Moi je trouve ça super fun, vous allez voir !

 

Maintenant, j’aimerais que vous fermiez les yeux… Si, si, fermez les yeux (je sais, c’est un peu chiant pour lire) et mettez vous dans le contexte : 9h30, dimanche matin, un petit déjeuner pris à 6h du mat avec vos 2 lève-tôt, le ventre qui commence à gargouiller, vous passez les portes d’entrée du Rodéo plein d’espoir…

 

Ouvrez les yeux…

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Comment dire ?…

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Oui, je sais…

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

(C’est pour une seule personne, si vous vous posiez la question…)

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Là, vous commencez à vous poser des questions sur l’origine du problème : est-ce que c’est la nourriture qui est ce qu’elle est… ou qui a l’air de ce qu’elle a l’air… ou le photographe qui rend mal une tranche de pizza ou une cuisse de dinde en photo… ou l’imprimeur qui cherchait à faire des économies… ou un peu de tout ça ?

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

(non mais sans déconner, ils font pas peur ces panneaux ?!)

 

Allez, rassurez-vous, sinon y’a du sucré !

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Ah ouais mais non, en fait…

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Le choix est rude…

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Un Oreo frit, j’y aurais pas pensé je crois !

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Et si vous hésitez entre salé ou sucré, j’ai trouvé ce qu’il vous faut !

 

Haute gastronomie au pays des cow-boys

 

Je crois qu’il y a plein de trucs que je peux manger sans broncher (et je ne parle pas du fenouil, pouah !), mais là, j’ai trouvé ma limite… Et ce que mes photos ne rendent pas, c’est que ces stands sont multipliés par dizaines, au cas où y’en aurait pas assez pour tout le monde !

 

Bref. Entre 2 stands de cuisses de dinde, on s’est baladé tout autour du stade pour découvrir ce que le Texas nous offre de meilleur.

 

Des vêtements passe-partout :

 

Gastronomie au pays des cow-boys

 

Du mobilier que même en rêve j’en veux pas :

 

Gastronomie au pays des cow-boys

 

Des moyens de locomotion écologiques :

 

Gastronomie au pays des cow-boys

 

Des jeux de constructions géants en pick-ups :

 

Rodéo4

 

De la faune locale (enfin, je crois…) :

 

Gastronomie au pays des cow-boys

P1000543

 

Des vérités générales qui font un peu de mal à lire…

 

Gastronomie au pays des cow-boys

 

Mais surtout, ma partie préférée, la course de cochons !

 

Rodeo 3931

(Difficile à prendre en photo, c’est que ça court vite ces petites bêtes !)

Voilà pour aujourd’hui les amis ! J’espère que cette petite visite vous a plu ! N’hésitez pas à me papoter en commentaire sur vos impressions, j’adore ça et surtout ça m’encourage à poursuivre dans les petits moments de perte de motivation pour le blog, comme en ce moment ! La semaine prochaine je vous présenterai le championnat, c’est le moment de cirer vos boots et de lustrer votre chapeau de cow-boy  🙂

Belle semaine à tous depuis le Texas !

************************************************

Si vous aimez les cow-boys, vous pouvez poursuivre votre lecture ici 🙂  :

22 commentaires sur « Le championnat du monde de Rodéo (yee-haw!) – Partie 1 »

  1. oui le rodeo c est tout ca mais comme c est qu une fois par an et ben…. on en redemande!! et on adore voir les jeans a pailettes les chapeaux de cow boy les chemise imetable a 300dol!

  2. J’espere que tu as testé toute cette nourriture qui fait rever les plus grands chefs:-) meme pas peur. Je suis sure que mes filles essaieraient le bacon au chocolat, du moment qu’il y a du bacon … vivement la suite.

  3. Ça donne presque envie! Pour le bacon au chocolat, j’ai testé : gaufre banane bacon recouverte de nutella. Bah c’est difficile à finir mais c’est pas dégueu! Bonne journée en direct de Seattle… où il pleut… Vivement le printemps!

  4. Oh mon Dieu : le bacon au chocolat !!!! Oncle Tom m’a tuer…
    Et pour la motivation hauts les coeurs : moi je les attends de pied ferme les cow-boys texans et leurs lassos, yi-haaaaa !

  5. Ca me donne vraiment envie en fait! Il doit y avoir une ambiance du tonnerre, non? Les specialites culinaires sont… plutot deroutantes… mais ca me donnerait presque envie aussi! J’essayerais bien le fried cheescake… c’est pas forcement leger mais on sait a quoi s’attendre!
    J’ai hate maintenant d’etrer dans le stade!!!

  6. Ça doit sentir le graillon à des km à la ronde toute cette bouffe. Et j imagine l odeur aussi. Il n’y a pas de stand de bière? Et la musique ? Et les danses ? Ça doit être génial à voir. J ai hâte de lire la suite !

    1. Oh oui ça sent le graillon, mais je crois que c’est général dans ce pays de toute façon ! 😄 Je ne me souviens pas avoir vu de la danse country, je me pencherai sur la question l’année prochaine, tiens !

  7. Oh My God ! Franchement, je m’attendais à un truc assez dingue, mais là, ton article bat tous les records ! Du bacon au chocolat ? Et tu dis que tu n’aimes pas le fenouil ?!? Mais moi, je préfère le fenouil à un truc pareil !! En revanche, pour le mobilier, je suis avec toi à 200%. Tout est… comment dire – immense, incroyable, démesuré et… très américain. J’adorerais voir ça un jour, ça me ferait mourir de rire ! J’attends la suite avec fébrilité ! Des bisous ma Sophie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s