Harvey, l’écriture, la reconstruction et moi…

Dis donc, on dirait bien que I’m back ! 5 mois sans (presque) rien écrire, ça peut paraître long, mais ça a été bénéfique pour moi pour faire le point. Il faut dire que ce furent des mois intenses, riches en émotions et en bouleversements en tous genres. J’ai eu besoin de ce break pour réfléchir et voir où la vie allait me mener. Et là où elle me mène actuellement, ça me plaît… beaucoup… Pas de grande annonce ce soir, rassurez-vous, mais restez connectés, car ça bouge chez MissTexas 😉

 

J’étais partie pour vous écrire un article sur le fait que je n’achète plus de vêtements (purée, celui là quand il paraîtra vous pourrez rire car ça doit bien faire 3 ans que je le promets, ah ah !), mais en fait, j’ai un mot qui tourne en boucle dans ma tête depuis que j’ai tapé la première lettre de cet article : Harvey.

 

Harvey, ce cyclone qui nous a touché de plein fouet il y a 5 mois, pourquoi penser à lui, là, maintenant ? Peut être que parce que, justement, c’est Harvey qui est à l’origine de tous ces bouleversements. Et aussi parce que, contrairement à ce que je croyais, une catastrophe naturelle n’est pas juste un passage pénible et éphémère. C’est long, très long, et 5 mois plus tard, nombreux sont encore les personnes en plein dedans…

 

Tout de suite après le passage du cyclone, il y a eu la période de reconstruction matérielle. La ville était coupée en 2, jonchée de déchets, salie, cassée. Cela a été long pour retrouver un semblant de vie normale. Puis, il y a eu la période de reconstruction psychologique. Combien de fois n’ai-je pas entendu : « Depuis Harvey… » ? Notre esprit à tous a souffert de voir nos amis perdre leurs maisons, d’avoir eu peur, d’avoir touché du doigt une vraie grosse catastrophe. J’avais déjà décrit tout ceci dans cet article.

 

Et puis maintenant, 5 mois plus tard, il y a la reconstruction que l’on ne voit pas, que l’on ne voit plus : celle de ceux qui ont tout perdu. Ma vie est redevenue normale, si ce n’est ce tas de gravats qui n’a pas encore été enlevé, cette maison qu’on tente de surélever, ces posts sur FB de gens qui se battent sans fin contre des moisissures. Ma vie est redevenue normale, mais qu’en est-il de la leur ? Qu’en est-il de tous ces gens qui ont perdu tout leur argent ? De ces employés de ma bibliothèque qui, à l’heure actuelle, n’est toujours pas réouverte ? De tous ceux pour qui 2017 restera une année de batailles juridiques, de travaux, de pleurs, de cauchemar ?

 

Jamais je n’avais imaginé le temps que prenait la reconstruction. La mienne, pourtant légère, a laissé des traces irrémédiables et a été l’élément déclencheur de beaucoup d’événements. Alors, qu’en est-il de celle des personnes qui ont tout perdu ? Je continue de penser à eux, car ce ne doit pas être évident.

 

Voilà encore un article qui n’a pas pris du tout la tournure de ce que j’étais venue dire ! Mais ça fait du bien de l’écrire, pour ne pas oublier. Et ça fait aussi du bien d’écrire, car je ne vous ai pas oublié.

 

Bref, stay tuned, I’m back !

 

21 commentaires sur « Harvey, l’écriture, la reconstruction et moi… »

    1. J’ai éclaté de rire en lisant ton commentaire, en t’imaginant avec ton guide de Facebook ! 😀 No stress, je reviens par là, même si je complète beaucoup sur FB, notamment avec des photos et des petits messages… Contente de te retrouver par ici !

  1. Non, en effet, on n’imagine pas le temps que peut prendre la reconstruction. Mais c’est vrai que quand les maisons sont touchées par des phénomènes naturels, les batailles sont longues … Et oui, une fois que les images spectaculaires, les sinistrés se retrouvent seuls face aux conséquences et leur reconstruction :/
    Dans un autre registre, ça fait 10 ans que mes parents bataillent avec leur assurance, les experts pour essayer de stabiliser et de maintenir en un seul morceau leur maison qui se lézarde de partout à cause de la sécheresse …

    Sinon, je suis ravie de te revoir par ici 🙂

    1. Merci pour ton message Catwoman ! Bon courage à tes parents, qu’est-ce que ça peut être compliqué toutes ces démarches ! J’imagine que ça doit être un peu stressant d’avoir une maison qui se lézarde de toutes parts… C’est en Corse ? C’est fou que ce soit sec à ce point là dans la région où ils habitent !

      1. C’est effectivement très compliqué, long et stressant, c’est pénible… Non, ils ne sont pas en Corse mais en Provence. Ça n’a jamais été une région très humide mais ça dépasse tout ce qu’on peut imaginer depuis quelques année: les sécheresses sont plus longues et plus intenses.

        Et bon courage à vous tous pour la reconstruction

  2. La reconstruction prend toujours du temps. Il faut tout remettre à plat.
    Une fois le choc passé, quand on n’est pas touché personnellement, on a tendance à oublier.
    Heureuse de te lire à nouveau en tous cas!

  3. ahhhhh bien contente de te relire. j’espère que tu vas nous dire bientôt ce qui se trame je n’aime pas le suspens ! et pour ce qui de la reconstruction, je n’ose imaginer pour ceux qui ont tout perdu. les medias en parlent au moment de l’impact, mais après, ils passent à autre chose. j’espère que pour une fois, les assurances font leur job….

    1. Les news arrivent bientôt… ou pas, en fonction de si notre projet aboutit ! Mais promis, je te ferai une spéciale dédicace pour le suspens enduré ! 🙂 Concernant les assurances, c’est une grosse bataille car la majorité des gens inondés n’étaient pas en zones inondables, et ils n’avaient donc pas pris cette assurance en plus dans leur contrat habitation…

  4. Contente de te savoir de retour et je suis désolée, j’avais raté ton dernier post, je n’étais pas au courant de ce qui c’était passé dans ta vie. J’en suis vraiment désolée, j’espère que tu tiens le coup, je t’embrasse ❤

  5. Coucou ma Sophie ! Tellement contente de te retrouver ici !
    Je pense que tu as tout à fait raison, on ne peut pas imaginer combien une reconstruction est lente et difficile, surtout si on ne l’a pas vécue soi-même. Je compatis sincèrement avec toutes ces personnes qui sont encore dans la détresse et souhaite du courage à tous ceux qui ont subi Harvey ici ou d’autres catastrophes ailleurs…
    J’ai hâte d’en savoir plus sur les changements chez toi, mais j’ai une petite idée… Des bises ma belle et à bientôt !

  6. Hello Miss Texas, et égoïstement ravie que tu sois de retour ! Comme je comprends le temps qu’il te faut. Des mois et des mois que je n’ai pas touché à mon blog, touchée par un Harvey personnel et familial qui vient tout bouleverser chez nous aussi… Espérons que d’ici quelques mois la plume ou le clavier me redémangera, pour l’instant c’est le calme plat et le temps n’est pas encore à la reconstruction. Du coup j’ai hâte de lire tes billets, une petite pause dans ce temps de tourmente.

    1. Oh non, je suis tellement désolée de lire ça 😦 Je t’envoie plein de douceur depuis le Texas pour calmer la tempête ❤ Bon courage, et au plaisir de te relire un jour si le cœur t'en dit !

  7. Contente de lire de nouveaux articles, Miss Texas, toujours intéressants, même si dans le cas de Harvey hurricane, c’est bien triste. Bon courage pour avancer, et courage à ceux qui ont tout perdu…

    Bonne journée, I’m staying tuned.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s