Conversion, mon amour

Ce soir, faut qu’on parle d’un sujet sérieux (vous me connaissez) : Les unités de mesure. Vous souvenez-vous du truc horriblement chiant quand il fallait convertir des hectolitres en centilitres en 4ème B avec Mme Dufour ? Vous pensiez ce jour-là que vous aviez atteint vos limites question mathématiques (surtout que bon, j’veux pas critiquer, mais ça nous a jamais vraiment servi des masses les hectolitres depuis la 4ème B avec Mme Dufour…).

Pour être tout à fait honnête, quand je remplissais mes tableaux plein de zéros, jamais je n’aurais imaginé qu’ailleurs dans le monde quelqu’un pouvait avoir eu l’idée saugrenue un jour de se dire que ça serait vachement sympa d’utiliser des gallons au lieu des litres, des Fahrenheit au lieu des Celsius, des miles et des pieds au lieu des kilomètres, ou encore des cups au lieu des grammes.

Ce mec-là a eu le nez creux, moi j’vous dis : il avait sûrement flairé le filon de la vente d’antidépresseurs que tout cela allait engendrer. Il aurait mieux fait d’écouter en 4ème B avec Mme Dufour, ça nous aurait peut être permis à tous de vivre un peu plus sereinement.

Pour illustrer ce que je vous dis, laissez-moi vous raconter une anecdote qui date de quelques années maintenant.  Tout a commencé pendant les fêtes de Noël, où j’ai eu l’idée merveilleuse de vouloir offrir une boîte de gâteaux « home made version Frenchy » aux maîtresses de Salomé (genre madeleines, truffes, cannelés, financiers…). C’était sans compter que les maîtresses ont trouvé ça absolument delicious et m’ont supplié de leur donner les recettes. C’est là que sont rentrées en jeu les unités de mesure et que le cauchemar a commencé.

 

kitchen-scale-532651_1920

 

Je suis partie pour la recette de truffes de ceci :

300 g de chocolat – 100 g de beurre – 2 jaunes d’œuf – 125g de sucre glace – 1c.s. de lait – 4 cl de crème liquide – cacao en poudre

 

Bon, déjà, première difficulté : vous savez dire « jaunes d’œuf » ou « sucre glace » en anglais, vous ? A l’époque, moi non, et pourtant je traînais dans le coin depuis déjà un bon moment.

Deuxième difficulté : si j’avais donné la recette en grammes et centilitres aux maîtresses, ça n’aurait servi à rien. J’ai donc cherché un tableau de conversion en ligne, et je suis tombée sur ceci :

 

Conversion

 

Donc, 300 g de chocolat, c’est une unité de poids, ça fait 10.58 oz (ça se prononce ounces – oui je sais, on sait pas d’où il sort le z, mais c’est comme ça) ou bien 0.661 pounds (en abrégé c’est lb – et si vous trouvez un jour le lien entre les lettres lb et le mot pound, surtout n’hésitez pas à m’expliquer…). C’est peut être un peu trop précis 0,661 pour une recette, mais moi je suis bonne élève alors j’ai écrit ce qu’on m’a donné.

 

Ensuite, pour 40 ml de crème, y’a le choix. Il faut juste savoir si on parle en tsp (teaspoon), en tbsp (tablespoon), en fl oz (eeeuuuhhh???) en cup, pint, quart, liter (mais bien sûr, ici, ils ne connaissent pas) ou en gallon. Là je savais pas trop, j’ai mis en tsp en arrondissant à 8, tant pis si c’était pas tout à fait ça.

 

100g de beurre, c’est facile, c’est une unité de poids. Oui mais attention, c’est un PIÈGE ! Le beurre, ça se mesure en cup (=en tasse) ou en tbsp, et pas en oz ou en lb  (j’ai jamais bien compris comment on peut mesurer du beurre dans une tasse, mais bon, passons). Pourtant, ça aurait dû me paraître évident puisque je le vois tous les matins sur mon beurre en déjeunant :

 

P1040432

 

C’est pas grave, on passe au sucre. Facile me direz-vous, c’est une unité de poids. ERREUR ! Encore faut-il savoir de quel sucre on parle :

 

Sucre3

 

Sucre1

 

Sucre2

 

Sucre en poudre, sucre glace ou sucre roux, l’équivalence gramme/cup n’est pas la même ! Ah, ah, ah !

Heureusement, j’ai sur mon frigo mon aide-mémoire pour éclaircir tout ça :

 

P1050038

 

Je suis sûre qu’arrivés à ce stade vous êtes largués. Et bien c’est normal, moi ça fait 6 ans et demi que j’ai lâché l’affaire. Pour le reste de la recette, il a suffi de traduire 2-3 phrases genre « mélanger avec une spatule en bois pour obtenir une texture soyeuse », et le tour était joué… et j’ai pu enchaîner avec la recette des cannelés.

 

Des années après, je me demande encore si mes recettes traduites à la louche ont été d’une quelconque utilité ^^ !  Je pense qu’elles ont dû bien patauger en me relisant… Mais bon, avouons que ce n’est qu’un juste retour des choses, parce que si on continue par là, moi aussi je pourrais râler un coup quand le médecin me demande ma taille en pieds, mon poids en pounds ou ma température en Fahrenheit ! D’autant plus que niveau précision des balances, on est quand même resté coincé en 1950 ici aux US, comme vous pouvez le voir dans cet article ! Chacun son tour de galérer 🙂 !

 

Sur ce, passez un merveilleuse semaine et si vous faites un gâteau, pensez à moi !

 

 

10 commentaires sur « Conversion, mon amour »

  1. Salut Sophie,

    j’adore. Et crois moi, je l’ai déjà vécu en un an de présence à Houston. C’est une vraie galère. Du coup, pour l’instant je fais surtout des gâteaux au yaourt. Facile, le mesureur est le pot de yaourt 😉

  2. Ah j’adore ! Je me rends compte après lecture de ton article que je n’aurais pas survécu aux US, c’est sûr ! Si j’avais été à ta place vis-à-vis des maîtresses, j’aurais dit que je ne pouvais décemment pas divulguer un secret de famille comme ma recette de cannelés 😀 😀 😀 ! Comme ça, ça réglait le problème. Oui je sais, je serais passée pour une pas-prêteuse, mais sinon, ç’aurait été avouer mon inculture en matière de conversion 😉
    Promis, prochain gâteau que je fais, je penserai à toi !!!

  3. Quelle galère!
    J’avais le même problème en Irlande (comme pour les tailles d’ailleurs!). Du coup mes recettes étaient souvent ratées…
    Comme Alexandre, je suis fan du gâteau au yaourt, simple, pratique, efficace et déclinable à souhaits!
    Grosses bises Sophie

    1. Je ne savais pas que c’était pareil en Irlande ! Que c’est compliqué tout ça… Quand je pense que je pâtisse beaucoup (beaucoup, beaucoup)… ça pourrait être tellement plus simple !

  4. Ça me rappelle la fois où j’ai cherché une vraie recette de pancakes américains : j’ai pris la recette d’une québécoise … ben tout était donné en « cup ». Du coup, j’ai pris un mug au hasard et m’en suis servi comme étalon, un peu comme le pot de yaourt dans la recette du gâteau au yaourt ! 😀 Moi qui suis habituée à ma balance, mes verres doseurs … j’étais un peu – beaucoup – déroutée. Je pense que je galèrerais pas mal aux USA, surtout que je fais beaucoup de gâteaux 🙂

    1. Je te rassure, en fait je ne prends dans l’ensemble que des recettes françaises, avec les grammes et les mls. On peut vivre aux US et ne jamais utiliser une recette US si on veut 😉 Pour mes recettes en cups, j’ai investi dans une balance qui fait les 2 systèmes de mesure 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s