Mes 10 questions existentielles sur la vie au Texas…

Attention, sujet hautement philosophique du soir, bonsoir !

Après 7 ans ici, je n’ai pas encore répondu à toutes mes interrogations concernant les petits détails de la vie quotidienne au Texas. Je sais pas, moi, y’a vraiment des trucs qui m’échappent… Je vous fais donc la liste, pour voir si je suis la seule à ne pas toujours comprendre mon environnement !

 

1. Les emballages cadeaux

Au Texas, point de papier cadeau, ça fait un peu cheap. Heureusement, quand on offre un cadeau, il existe une multitude de petits sacs qu’on remplit de papiers froufrous (je parie que vous voyez de quoi je veux parler si vous vivez aux US!).

Ma question existentielle number one : sachant qu’on fait tous la même chose, à savoir récupérer les sacs lors de l’anniversaire de nos propres enfants pour ensuite les distiller tout au long de l’année, ils sortent d’où ces sacs en fait ??? Vous voyez l’œuf et la poule ? Si personne n’en achète, il est où le point de départ ?!

IMG-7922(1).JPG

Voici un aperçu du reste de ma collection de l’été dernier pour les anniversaires de mes enfants… Il est temps que je refasse le stock !

2. Les anniversaires

Tiens, pendant qu’on est dans le sujet, parlons-en des anniversaires. Les anniversaires aux US, c’est le truc qui te bouffe tous tes week-ends. C’est bien simple, y’en a au moins 5 par mois, dans les mois creux.

Ma question existentielle number two : sachant que nos enfants sont dans des classes avec des petits effectifs, et qu’en plus ils sont pas potes avec tout le monde, comment se fait-il qu’il y ait autant d’anniversaires ? Chaque enfant fête son anniversaire 4 fois par an ou quoi ?!

3. Les boissons

Moi quand je bois une boisson, je bois un verre, un verre et demi max si vraiment j’ai soif. Et puis après je m’arrête, quoi. Quand j’ai plus soif, j’ai plus soif.

Ma question existentielle number three : à quel moment de l’évolution on s’est différencié les américains et moi ? Comment font-ils pour boire 1,5l par repas, tout en continuant à siroter toute la journée ? Nos estomacs ne font pas la même taille ou quoi ?

4. La tolérance au froid

Ici, l’été, il fait environ 25 000 degrés. Il fait chaud, moite, c’est plein de moustiques et c’est bien relou.

Ma question existentielle number four : sachant qu’il fait méga chaud une grande partie de l’année, comment les américains font-ils pour si bien résister au froid ? L’hiver, ils continuent de se balader en short et en tongs pendant que toi tu te pèles avec ton manteau rembourré, et l’été ils vivent dans des maisons frigorifiées, auxquelles tu résistes en portant une écharpe et des chaussettes pour compenser.

5. Les traductions

Comme j’expliquais il y a quelques temps sur ma page Facebook (à laquelle vous êtes bien sûr abonné(e)) , il y a aux US un filon à creuser niveau traductions, comme vous pouvez voir sur les photos suivantes…

Y’a un mec, un jour, qui s’est dit qu’il allait faire une étiquette de brocolis bilingue français/anglais. Quoi de plus efficace alors que de taper le texte dans… Google Translate, de le mettre sur une maquette et de l’imprimer en un million d’exemplaires, sans bien sûr n’avoir jamais fait relire le dit texte à un français (genre un natif, quoi). C’est vrai que question brocolis doux de bébé, en France, on s’y connaît.

Ma question existentielle number five : Est-ce qu’il n’y aurait pas un filon à creuser, là ? Non mais parce que moi, la traduction anglais/français alternatif, ça peut peut-être m’intéresser comme reconversion, hein. Ça a l’air de gêner personne, ça m’a pas l’air bien compliqué, et puis ça permet de faire connaître ses écrits au monde entier sans avoir à se soûler avec une maison d’édition…

6. Les maillots de bain

Les maillots de bain, ppppffff…

Ma question existentielle number six : Mais pourquoi ???!!!

NB : à ce propos, j’ai commencé à recevoir vos premières photos de la collection printemps-été 2018, ha ! Allez-y, envoyez moi vos perles, je ferai un best-of bientôt sur ma page Facebook et mon compte Instagram(auquel vous êtes bien sûr abonné(e)).

7. Do not trespassing…

Devant les propriétés privées, il y a souvent le panneau « Do not trespassing ».

Ma question existentielle number seven : Mais pourquoi diantre te disent-ils de ne pas venir trépasser devant chez eux ? Y’en a qui sont venus mourir sur leurs paillassons ou quoi ?!

no-trespassing-798849_1920

8. Les initiales

Les américains, ils mettent leurs initiales de partout. Sur leurs portes d’entrées, sur leurs sacs, sur leurs tasses, brodées sur des coussins, sur des tableaux chez eux…

Ma question existentielle number eight : Y a-t-il un code secret que je ne connais pas encore ? Genre tous les 26 juillet à 17h34 il y a une invasion de mutants qui volent tous les coussins sans initiales ?! P’tain, je devrais peut-être faire gaffe moi, et mettre un S.W. sur mes pantoufles, on sait jamais…

9. Le léopard

L’imprimé léopard, une vraie expérience en soi…

Screenshot-2018-3-26 Amazon com Mud Pie Baby Girls' Leopard Dress Clothing(1)

Ma question existentielle number nine : le léopard, c’est un animal de la savane… Pourquoi ne le laisse t-on pas dans la savane ???

10. Trumpounet 1er

Alors là…

Ma question existentielle number ten : mais que fait-il à la tête d’un tel pays, ce blaireau ? Ça, c’est une vraie question existentielle pour moi…

Voilà, je crois que j’ai fait le tour… Si vous avez des réponses à mes questions existentielles, c’est le moment !

Et vous, que ce soit en France ou ailleurs dans le monde, y a-t-il des choses qui vous échappent ? On pourrait peut-être créer un collectif pour s’échanger toutes ces problématiques qui nous empêchent à coup sûr de dormir !

24 commentaires sur « Mes 10 questions existentielles sur la vie au Texas… »

  1. Salut Sophie,

    trop rigolo !

    Bon pour la tolérance au froid, j’ai peut-être un élément de réponse. Tu sais comme moi qu’il n’achètent rien d’organics nos amis américains, y compris la viande. Et bien, partant de ce principe, la plupart des viandes non organics sont bourrées d’antibiotiques et autres. En mangeant du boeuf aromatisé aux antibios, ils s’immunisent contre plein de maladies. CQFD. 😉

    Pour Trump, je comprends ton étonnement, mais honnêtement, Trump ne m’étonne pas. Ce sont les gens qui ont voté pour lui qui sont étranges. Pour rappel, un mexicain m’a dit un jour « Même s’il construit un mur financé par les mexicains et qui me couperait de ma famille, je préfère voter pour un homme que pour une femme ! » Bref, il s’est nourri de ce genre de croyances bizarres, d’à priori étranges et aussi de l’abstention forte de la population dite démocrate.

    A bientôt.

    Alex.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Alex ! Merci pour ces éléments de réponse 😀 ! Tout à fait d’accord pour Trump, c’est aussi un grand étonnement pour moi de voir que des gens l’apprécient… mais bon !
      A bientôt !

      J'aime

  2. Ma question: Pourquoi les français râlent de tout? Les comparaisons sont pénibles mais du léopard il y a bien en France comme les sacs cadeaux ou des panneaux « attention chien méchant ». Si on parle de mauvaises traductions les français ne sont pas loin des américains… et pour de la culture, même les émissions télé nous confirment que Mexique se trouve en Amérique du Sud… Et pour finir, si j’ose dire rien qu’un seul mécontentement un français me dirait : Si tu n’est pas contente, rentre chez toi!… Voilà un peu de philosophie et tout ça avec un bon verre du vin français évidement (uniquement un verre et pas un litre et demi) 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Désolée mais j’ai pas bien compris ton commentaire :-/ ! C’était de l’humour que je faisais, on est bien d’accord ? J’aime tellement les US et je respecte tellement leur culture, malgré les armes et la politique, que je me permets parfois d’en rire gentiment, mais je t’assure qu’il n’y avait aucune râlerie dans mon article, au contraire !

      Aimé par 1 personne

      1. En tant qu’expatriée ce n’est pas facile d’éviter les comparaisons, nous tombons assez souvent à des conclusions du genre « mon pays est meilleur que… » et l’humour se déguise facilement en analyse hautaine. Si dans votre liste au moins une seule question existentielle avait tournée dans le sens contraire j’aurais fini par rire avec vous. Pourtant j’adore votre blog et je n’arrive pas à enlever l’étiquette de… « En France on n’est pas si cons, on ne fait pas de vote extrémiste, on ne boit pas de soda, on n’a pas de mauvais goûts vestimentaires, etc. ». Je vous écris tout ça avec toute l’affection de mes dix ans d’expatriée. Amicalement.

        Aimé par 1 personne

      2. Vous avez tout à fait raison, et c’est une question que je me pose presque à chaque article que j’écris… Est-ce respectueux ? J’ai remarqué que c’est toujours un peu limite quand on se met à comparer deux pays (même quand le but recherché n’est pas de comparer pour en rabaisser un des deux), et votre commentaire me le confirme. Merci de me l’avoir dit, je ferai plus attention à l’avenir !
        PS : Au passage, je préfère 100 fois la vie aux US qu’en France, j’aime la gentillesse des gens et la simplicité de la vie ici 🙂 Du coup je me moque gentiment (enfin, je crois!) car j’ai en tête tout ce qu’il y a derrière et que je ne dis pas à ce moment là 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Tant de questions existentielles ma belle qui trouveront je l’espère un brin de réponses!
    En Irlande aussi on recyclait les sacs de cadeaux et même les cadeaux…
    Moi ce que je ne comprends pas c’est pourquoi on commence à fêter les anniversaires des bambins dès 2 ans alors qu’ils commencent tout juste à parler et sont limite copains avec la terre entière?
    Et pourquoi aussi il est de bon ton d’inviter la classe / crèche entière pour ledit anniversaire?
    Tu m’as fait rire avec tes traductions…
    Grosses bises

    Aimé par 1 personne

  4. Moi j’ai pas compris l’histoire des maillots de bain ? Ils sont comment ? Non parce que les américains rigolent bien des français qui portent sans complexe de leur plein gré des moule-b… (speedos)

    Aimé par 1 personne

      1. ah ok ! bon ben comme ça de tête ça ne me dit rien, j’adorerai voir ça en photos, si jamais c’est l’occasion d’en reparler sur un autre post ! 🙂

        Aimé par 1 personne

    1. Ah, ah pour les noms anglais !!! C’est pareil dans toute l’Asie ! J’ai croisé une jeune Josette (ou dans le même genre) à Taïwan 😉 C’est dommage, c’est joli les prénoms asiatiques aussi !!!

      J'aime

  5. J’adoooore ton article (comme toujours) ! Mention spéciale aux super traductions : nan mais où as-tu dégoté des trucs pareils ?! Et aussi à l’affiche accueillante « no trespassing » ; ce qui est écrit juste au-dessus et juste au-dessous laisse songeur. Dis-moi que c’est au fin fond d’un bled où l’éducation n’est jamais parvenue et où on est ravitaillé par les corbeaux que tu as trouvé ce genre de panneau ! Oh ma Sophie, ça suffit ce cirque, reviens à la maison !! Des bises ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ah ! La photo de « No trespassing » vient de Pixabay, mais j’en ai déjà vu au Texas, et pas dans les coins les plus reculés !!!Tu as raison, il est temps de rentrer au bercail, et je vais même faire encore mieux… je vais venir vivre à côté de chez toi !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s