Le STAAR Test, ou comment mettre la pression à des millions d’enfants pour rien…

Attention les amis, ça va râler sec ce soir !

A l’heure où vous lirez ces lignes, des millions de petits Texans seront en train de dormir, ou en train d’essayer de dormir, à quelques heures d’un des grands moments de la vie au Texas, le fameux STAAR Test.

Le State of Texas Assessments of Academic Readiness, appelé communément le STAAR Test, est une série de tests standardisés, mandatés par l’état du Texas, afin de vérifier le niveau des élèves du primaire et du secondaire (c’est mon ami Wiki qui le dit).

Bon, vous allez me dire, y’a de l’idée. C’est plutôt intéressant pour un pays ou un État de connaître le niveau de son système scolaire. Ce test est effectué une fois par an, dans des domaines variés. Par exemple, pour l’année du CM1, les élèves sont évalués en lecture, en écriture et en maths, tandis que pour leurs petits camarades adolescents on rajoute des sciences, de l’histoire ou encore des sciences sociales.

Jusque là, on va dire que ça va, d’autant plus que, si j’ai bien compris, les résultats au STAAR Test n’influent pas la scolarité des élèves, c’est plus un référentiel pour savoir où chacun se place (des expats au Texas pour me confirmer ça ?).

checklist-1622517_640

 

Par contre, là où je n’adhère plus du tout du tout, ce sont les conditions de ce test. Si je reprends l’exemple de nos petits CM1, accrochez-vous bien, les élèves doivent passer un test de…

4h…

par matière !

Oui, vous avez bien lu ! 4h de test en lecture, 4h de test en écriture, 4h de test en maths ! En CM1 !

 

Comme vous le savez peut-être si vous lisez ce blog (ou que vous me connaissez, ce qui représente 90% de mes lecteurs – ça s’appelle le succès relatif ^^), je suis maîtresse en école internationale, en CP/CE1. Mes enfants sont dans mon école, donc ni eux ni moi n’avons à passer ou faire passer ce test. Ben heureusement.

Je suis sûre que la majorité des enseignants du Texas trouvent que 4h, c’est beaucoup. Et je suis sûre que la majorité disent aux élèves que tout va bien se passer, de ne pas se faire de souci parce qu’ils sont bien préparés. Ah ça, c’est sûr, ils sont bien préparés. Normalement, ça passe.

M’enfin, quoi, si on nous disait d’aller passer 3 x 4h de test à nous, adultes, vous pensez qu’on trouverait ça funky ?! Malgré toutes les révisions possibles et inimaginables, on n’aurait pas un peu une boule au ventre ?

 

garbage-3259455_640

 

En tant que maîtresse, je suis contre les évaluations (et les devoirs aussi, mais ça c’est une autre histoire…). J’en fais malgré tout de temps en temps car je dois suivre le mouvement, mais je les considère comme des exercices d’entraînement, ni plus ni moins. Je ne les commente pas et je n’ai jamais mis de notes (ou le fameux Acquis/Non Acquis/En cours d’Acquisition). Je ne les regarde même pas quand je fais les livrets (que j’aime à peu près tout autant que les évals ou les devoirs…). Je connais le niveau de chacun de mes élèves par cœur, je n’ai pas besoin de ça pour savoir ce à quoi on doit remédier. J’ai horreur de leur mettre la pression, je mets un point d’honneur à les féliciter au quotidien sur leurs progrès et à leur apprendre que les erreurs sont là pour nous montrer ce qu’on ne sait pas ENCORE (très important, ce « encore »). Bref, vous voyez le genre de la maison, et la maison n’aime pas les tests de 4h pour des enfants de 8-10 ans.

Un test de 4h, c’est hyper anxiogène pour des enfants. Même si on leur dit que ça n’influe pas sur leur année scolaire. Même s’ils sont bien préparés. Même si on leur dit qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter (la bonne blague). Même s’ils ont fini le test en 2h au lieu de 4. Même si c’est pour tester le niveau scolaire de millions de petits Texans.

Un test de 4h pour des enfants, à mon humble avis de maîtresse, c’est tout simplement inhumain.

 

Bref, je suis encore la seule qui m’excite toute seule dans mon coin, ou bien ça vous étonne/agace/surprend vous aussi ?! Pensez-vous que ce test soit une bonne idée ? Êtes-vous pour ou contre les évaluations des enfants ?

21 commentaires sur « Le STAAR Test, ou comment mettre la pression à des millions d’enfants pour rien… »

  1. Pas ce genre de chose ici, est c’est tant mieux. 4 heures par matière c’est hallucinant ! A part la photographie des connaissances des élèves est-ce qu’il en ressort quelque chose de tout ca ? Des aides spécifiques pour certains élèves ? écoles ?

    1. Aucune idée ! Dans l’idée, si ça apporte de l’aide aux écoles le plus en difficulté je trouve ça bien, mais 4h de test je trouve ça trop long dans tous les cas. Ça ne peut que creuser les inégalités…

  2. Je suis contre une evaluation aussi longue par contre j etais rassuree quand mon fils a eu son eval en debut d annee de Kinder pour savoir son niveau d’anglais. Mon deuxieme fils aura besoin de soutien et ce sera décelé lors de l eval je pense. Mais ici c est pas 4h! Je pense qu un test peu etre utile pour l enseignat en début d annee afin de savoir le niveau de l enfant, si il a besoin de plus ou moins d attention, mais peut etre que je me trompe… chacun evolu à son rythme, avec des acquisitions differentes de toute façon. Les petits Texans doivent avoir la pression quand meme car 4h dans chaque matiere c est enorme à 8/10 ans.
    Mon fils etudi le cned à la maison mais je vais d arreter car c est mal construit et trop de travail, lecture, re lecture, correction… bref je ne veux pas que mon gamin finisse stressé comme nous adulte à seulement 6ans.
    Vos eleves sont de toutes nationalités?
    Je suis curieuse de voir comment se passe l education d un enfant bilingue, expat ou non dans une ecole comme celle ci.
    Nous avions hésité à lui faire suivre une scolarité dans une ecole internationale mais elle est trop loin…

    1. Merci pour votre message ! Pour répondre à vos questions, nous faisons en tant que prof des évaluations diagnostiques en début d’année pour situer le niveau des enfants, et c’est à mon sens vraiment utile ! Concernant mon école, les élèves sont en effet de toutes les nationalités, mais la majorité parlent français et anglais. J’ai écrit un article à ce sujet, je le publierai à la fin de l’année scolaire 😉

  3. Oh la la je te rejoins complètement. C’est du grand n’importe quoi!
    Comme toi je ne suis pas très évaluation, je trouver que ça met beaucoup de pressions pour pas grand chose. Et ça démotive les enfants plus qu’autre chose.
    Mais là 4h par matière, c’est pire que tout ce que j’avais pu imaginer.
    Bises Sophie

  4. Pour ma part (j’enseigne le français en collège), je ne suis pas contre les évaluations. Bien sûr, moi je n’en ai pas besoin pour évaluer le niveau de mes élèves, mais je trouve que pour eux c’est un bon indicatif, ça leur permet de se situer par rapport aux savoirs qu’on leur demande d’acquérir et, en théorie, de hiérarchiser le travail à fournir. Je n’ai pas l’impression que ça les démotive, au contraire, car la plupart d’entre eux progresse et aime à voir cette progression concrétisée dans une note (ceux qui ne progressent pas sont des élèves qui ne glandent mais alors vraiment rien ;))
    J’essaie toutefois d’envisager d’autres solutions, mais là je n’en suis qu’au tout début de ma réflexion !

    Par contre, un test de quatre heures oO En primaire… oO Je suis sciée. Déjà avant le lycée, une heure de contrôle, c’est long, alors quatre…

    1. Tu as raison, je pense que c’est important pour des collégiens, et ils sont à l’âge où ils doivent connaître ce qu’ils savent, mais je suis un peu moins convaincue de l’utilité des évals en primaire… surtout quand elles font 4h !

  5. Ça influe quand même sur l’année scolaire quand t’es en 5th grade ou 8th grade. Si t’as pas la bonne moyenne ; il faudra repasser les test en été.

  6. Copy/paste de mon comm’ FB 😋:
    Je ne sais pas si certains tests dépendent des districts, mais le mien teste les enfants dès le 2nd grade (CE1), sur 7 matinées en janvier (NRT – Iowa Test of basic skills). Evidemment, j’ai trouvé le test excessif, scandaleux etc mais bon au final, cela m’a donné une idée du niveau de mon enfant par rapport à l’école et le niveau national, et p’tet bosser les matières un peu « faibles ». Donc la durée du STAAR test ne me choque pas trop.
    Ensuite que dire du STAAR test si ce n’est que c’est leur système. Certes il n’est pas parfait, long mais bon la mienne (5th grade) a passé sans stress les maths hier matin et ce matin la lecture (compréhension de texte) en apportant des bouquins à lire après la fin de ces fameux tests. De plus, s’ils avaient des problèmes de compréhension des énoncés, les maîtresses pouvaient reformuler les questions, sans donner les réponses of course.
    Quand je dis no stress pour ma fille, c’est aussi parce qu’on a abordé le test en le dédramatisant, tout en le bossant : faire les tests blancs à la maison, corriger les fautes et surtout expliquer les erreurs. Le seul reproche vraiment que je ferais est le manque d’explication en cas de mauvaises réponses une fois les résultats annoncés.
    Après, on ne va pas se voiler la face: pourquoi envoyons-nous nos enfants dans certaines écoles et pas d’autres (je parle surtout pour le public, mais ça marche aussi avec le privé) ? Qu’est-ce qui influence les choix d’habiter dans tel school district avec cette école plutôt qu’un autre ? Les résultats des écoles, en partie notées grâce au taux de réussite des STAAR tests… Donc…

    1. Désolée de répondre aussi tard, j’étais à l’étranger la semaine dernière ! Je pense que c’est en effet un test bien préparé, donc je pense que c’est ok pour la majorité des élèves (surtout quand les parents dédramatisent), mais pour certains ça reste très difficile, et ça doit être un sacré mauvais moment à passer 😦 Et tu as tout à fait raison pour le classement des écoles… On sait bien comment ça marche ici…

  7. 4 heures d’examens pour des gosses de 10 ans ? Quand on sait qu’au bout d’une séance de 45 mn, ils décrochent, leur concentration n’est plus au rendez-vous ?! J’étais déjà folle quand les évaluations nationales nous faisaient faire des sessions d’une heure d’affilée … Faire des évaluations « nationales » pour avoir une photographie du niveau des élèves à un moment T de leur scolarité (à condition qu’elles correspondent à une fin de cycle, sinon ça n’a pas de sens), pourquoi pas. Mais quand on connaît (ou du moins qu’on a eu vent) de toutes les études, que ce soit par les neurosciences ou les études sur les rythmes des enfants … il faut que ce soit pensé, réfléchi en terme de durée de concentration qu’on exige, il faut que ce soit compatible avec leur « physiologie » (ce n’est pas le terme exact, mais l’autre ne revient pas). L’idée en elle-même n’est pas mauvaise, mais pratiquée ainsi, je ne suis pas certaine qu’elle rende compte des réelles compétences des élèves.
    Bon, maintenant je vois ça par le biais de notre système éducatif français …

    1. Je vois ça du même œil que toi, j’ai beaucoup de mal avec la notion même de ce test… Mais les américains y sont habitués, et je ne suis pas sûre que ça choque plus que ça ici ! Encore une grande différence culturelle…

  8. Mais c’est du grand n’importe quoi, 4h pour des enfants si jeunes !! Tu te rends compte, c’est ce qu’un élève de terminale passe pour la philo ou les maths au bac, à 18 ans ! Non mais je rêve ! Pauvres enfants ! Je suis bien d’accord avec toi, à cet âge, c’est beaucoup trop. Ne serait-il pas plus humain et plus profitable de leur faire passer ces tests en plusieurs fois, ou de revoir le test pour le condenser et l’adapter à l’âge des enfants ? Je serais curieuse de savoir ce qu’en pensent les parents texans…

    1. Les parents texans sont habitués à ce fonctionnement je pense… Ici, tout est dans l’extrême quand on parle d’examens ou de compétitions sportives ! Après, je pense que c’est pareil partout : quand les enfants réussissent bien à l’école, un test de 4h ça passe, mais quand les enfants ont des difficultés… 😦

  9. Merci pour cet article très interessant.. 4h , on est d’accord que c’est juste hallucinant pour des enfants..
    Ici, en Floride, il y aussi ce genre de test d’Etat, on est sur du 1h30/ 2H en primaire je crois et pareil au collège. Ils sont aussi testé dès le 1st grade.
    Mais je trouve aussi que c’est trop la pression pour tout le monde. Pendant les vacances de Pâques, ma fille (2nd grade, école publique américaine, internationale) avait 40 pages de petits exercices de maths à faire.. plus une liste de sites internet à consulter pour s’entrainer… youhou… super spring break.. trop bien pour décompresser!). On a même un appel téléphonique la veille des tests, avec message automatique pour nous rappeler de coucher nos enfants tôt et de leur donner un bon petit déjeuner…Les profs leur mettent bien la pression. En fait, il me semble, (enfin, à vérifier…si quelqu’un peut confirmer) que l’enjeu dans tout ça, c’ est aussi pour bénéficier de plus d’aide financière de l’Etat.(bons résultats=bonne notation de l’école=plus de sous)
    ll vaut mieux que j’arrête de parler de l’école ici, car c’est bien un point qui me donne envie de faire mes valises.. 😉 (et pourtant le système français est loin d’être parfait!!)

    1. Waouh, le coup du rappel automatique !!! J’avais jamais entendu parler de ça, mais ça ne m’étonne même plus en fait ! 😉 Je ne connais pas très bien le système public américain, mais je trouve que c’est très compétitif quand même… Mes enfants sont dans l’école internationale où je travaille, et je trouve que c’est très positif car ils suivent un cursus mixte et du coup on ne garde que le meilleur des deux systèmes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s