Une bouteille à la mer

Depuis que je vis au bord de la mer, il ne se passe pas un week-end sans que j’aille profiter de la plage avec mon mari et mes enfants. Selon le temps, nous nous baignons, nous faisons des châteaux et des trous dans le sable, nous cherchons des coquillages ou nous jouons au cerf-volant. Et puis, systématiquement, je ramasse les déchets qui traînent sur la plage. 

Pendant des années, j’ai fermé les yeux sur tous ces petits papiers, bouchons, filets, qui s’entassent là où la marée monte le plus haut. J’ai vu, j’ai tourné la tête et j’ai laissé, pendant trop longtemps. Et puis un jour, cet été, en jouant avec le sable, j’ai attrapé sans faire exprès un mégot. Je l’avais dans la main, et je voyais du coin de l’œil la poubelle à moins de 50 mètres. Alors je me suis levée, et sur mon chemin pour aller le jeter, j’ai vu un autre mégot, et encore un autre. J’ai fini mon trajet avec une dizaine de mégots dans la main et les larmes aux yeux.
 
Depuis, je ramasse. Selon les jours, je varie les plaisirs : parfois ce sont des bouchons, parfois des morceaux de corde des pêcheurs, mais très souvent ce sont des mégots, un comble pour moi qui ne fume pas.
 
Hier, tandis que j’attendais mes enfants qui terminaient de jouer, je me suis mise à ramasser des bâtons de sucettes (ou alors ce sont des tubes de coton-tiges ?). En moins de 3 minutes, sur à peine 30 m2, j’en ai trouvé 37. Dépitée, je suis allée montrer mon triste butin à mon mari et mes enfants, puis je suis allée mettre tout ça à la poubelle la plus proche, en espérant que cette fois-ci ils ne s’en échapperaient plus. En revenant vers ma petite troupe, j’ai vu ma fille courir à moi, la main pleine. « Regarde maman, moi aussi j’en ai ramassé, ça en fera 12 de moins sur la plage ! ». 49 bâtons de sucettes ne pollueront pas la mer grâce à 3 minutes d’efforts combinés.
 
Gandhi a dit « Be the change you wish to see in the world« . Cette phrase est devenue il y a longtemps mon mantra quotidien. Je ne veux plus voir de déchets qui dénaturent la nature, alors je ramasse. Mes sentiments sont toujours mélangés lorsque je m’adonne à cette activité : je suis fière de me dire que je ne reste pas les bras croisés, mais je suis triste devant l’ampleur de la tâche. J’ai ramassé des tonnes de déchets déjà, mais ce n’est même pas une goutte d’eau dans l’océan.
 
Sincèrement, j’aimais mieux ma vision d’avant, quand je faisais semblant de ne pas voir. En allant à la plage, à la montagne ou dans la forêt, je ne prenais que le meilleur de ce que je voyais, savourant sereinement ce que la nature avait de plus beau à m’offrir. Mais depuis que je regarde vraiment, je ne vois plus que ça, laissant de côté mon innocence d’autrefois. J’ai sincèrement mal pour cette planète que nous remercions de la vie qu’elle nous offre d’une bien égoïste façon.
 
Tout ce que je fais me parait vraiment dérisoire… Mais si changer le monde commençait tout de même un peu par moi ? Alors je ramasse. Et je vous raconte tout ça parce que, peut être, une prochaine fois, vous ferez ce geste qui ne prend que quelques instants mais qui fera que vous aussi vous serez le changement que vous voulez voir dans le monde.
 
Love ❤
 
Sophie

10 commentaires sur « Une bouteille à la mer »

  1. J’aime beaucoup cet article. Cela est vraiment dégoûtant, tous ces gens qui balancent n’importe quoi par terre. Quel manque d’éducation.
    Mon mari et moi partons souvent faire des road-trips et à chaque fois que nous faisons du camping sauvage, nous essayons de rendre plus joli l’endroit où nous sommes restés. Cela implique de passer 1 ou 2 bonnes heures à ramasser les déchets laissés par de sales humains.
    Merry Christmas to you’all.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s