Vivre au Portugal : la révélation

Voilà un article que je veux écrire depuis bien longtemps, mais il me fallait un peu de recul pour pouvoir vous présenter correctement mon nouveau pays d’adoption. Et encore, 1 an et demi, est-ce suffisant… ?

Cela fait finalement peu de temps que je suis au Portugal, et je sais par expérience que ce n’est pas suffisant pour pouvoir parler d’un pays. Il m’aura fallu 2 ans au Texas pour commencer à entrevoir son fonctionnement, 3 ans pour comprendre un peu mieux les américains, et 5 ans pour vraiment bien maîtriser leur culture. Je ne prétends donc pas aujourd’hui dresser un portrait exact du Portugal et de ses habitants, mais je vais essayer de vous montrer ce que j’ai découvert en quelques mois de présence ici. Mais avant de commencer, comme j’ai été absente très longtemps sur ce blog et que vous me l’avez demandé, je vais vous donner quelques nouvelles !

Alors, que s’est-il passé pour nous depuis notre départ du Texas ?!

Olivier travaille désormais dans un centre de recherche en neurosciences, en tant que développeur. Adieu le monde de l’industrie, bonjour le monde de la recherche ! Je pense qu’on peut difficilement faire deux environnements plus différents, mais son nouveau cadre de travail a l’air de lui convenir, d’autant plus qu’il a la latitude d’adapter ses horaires comme il veut, ce qui lui permet d’aller surfer plusieurs fois par semaine, le petit veinard… Ce (gros) changement de vie professionnelle a l’air de lui convenir, tant mieux !

Les enfants sont maintenant en CP et CM1, dans l’école où j’enseigne. Il suivent un cursus bilingue (anglais/français) avec une part non négligeable de portugais. C’est une école unique en son genre, avec un programme qui ne se focalise pas que sur l’académique, mais aussi sur le développement personnel, l’intégration et l’acceptation du handicap, le lien avec la nature, la résolution de conflits, la tolérance… Je suis complètement fan de cette école et je trouve qu’elle a apporté un très bel équilibre à mes enfants. Ils sont tous les deux très sensibles, surtout Robin, et cela a été très bien compris par l’école qui accepte tous les enfants dans leur différence. L’école est récente et ne va jusqu’à présent que jusqu’au CM2, mais le collège va ouvrir dès l’année prochaine, ce qui nous permet de pouvoir nous projeter de nombreuses années ici avec un enseignement de qualité. C’est un immense soulagement pour nous, après des années un peu hasardeuses au Texas où nous n’avions pas trouvé une école nous correspondant.

Quant à moi… Comme toujours, ma vie est en perpétuel mouvement, et un projet succède à un autre. Ce changement de pays a été très bénéfique et me permet de clore des étapes et d’ouvrir de nouvelles portes… Difficile d’en dire plus pour l’instant mais je vous en reparlerai bientôt. Sachez juste que tout va bien 🙂

XXX

XXXXXXXXX Le fameux pont rouge de Lisbonne

Voilà pour les nouvelles ! Rentrons maintenant dans le vif du sujet, avec juste un premier paragraphe, la suite viendra dans l’article suivant.

Pendant mes 7 ans aux US, et malgré tout l’amour que j’avais pour ce pays et ses habitants, j’ai été tiraillée par l’envie de rester et l’envie de rentrer en France. Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Peut-être était-ce dû à la difficulté de me sentir vraiment proche des habitants, avec lesquels je ne partageais pas toujours les mêmes idées (sur la politique, la religion et les armes notamment) ? Peut-être était-ce aussi dû à cette surconsommation à outrance, tellement éloignée de mon mode de vie ? Ou bien le lien assez faible avec la nature ? Ou tout simplement la distance géographique immense avec la France, le décalage horaire, l’impossibilité de pouvoir rentrer facilement ? J’ai vécu de très belles années au Texas, mais toujours dans le doute et le questionnement.

En revanche, venir vivre au Portugal a été pour moi une véritable révélation ! Je ne vais pas vous mentir, changer ainsi de vie n’est pas facile, et il faut avoir un caractère solide pour pouvoir tout reconstruire. Lorsque nous sommes arrivés ici, nous n’avions plus de logement, plus de voiture, plus d’assurances, ni de compte en banque ou de téléphone. Nous n’avions plus de repères, plus d’amis, même plus nos affaires personnelles qui ont mis des mois à nous retrouver. Nous n’avions plus RIEN, à part deux jobs et la certitude d’avoir fait le bon choix.

Le Portugal est très vite apparu comme une évidence. Nous sommes à l’étranger, mais sans l’être finalement. La différence culturelle entre la France et les États-Unis est immense, bien plus que ce qu’on peut imaginer, alors qu’au Portugal, j’ai l’impression d’être à la maison. TOUT fait écho en moi : les boulangeries, les petites rues commerçantes, les balades en forêt, l’art de la table, l’ambiance générale, les petits restaurants… Le Portugal me rappelle ma vie en France, mais en mieux. Les gens sont plus détendus, le climat est agréable, la nature est magnifique, l’Histoire est passionnante, la vie est tout simplement plus douce et attrayante. Bien sûr, c’est un pays qui a souffert, et par certains aspects qui souffre encore. Mais il y a quelque chose ici, un petit truc que je ne sais pas expliquer, comme un souffle de dolce vita, associé à une grande source d’inspiration. Je ne connais presque personne qui n’apprécie pas sa vie ici, et sincèrement je le comprends. Il m’a fallu du temps pour y arriver, mais je crois qu’au Portugal j’ai trouvé ma place, tout simplement.

La suite arrive bientôt, stay tuned ! En attendant, n’hésitez pas à me donner de vos nouvelles 🙂

Sophie

16 commentaires sur « Vivre au Portugal : la révélation »

  1. Merci pour ce bel article, j’adore votre style et le contenu de vos articles 🙂 nous sommes une famille d’expats franco américaine Et recherchons une école alternative pour nos filles.. la description de votre école m’a tout de suite séduite. Quelle est son nom? Merci. Belle continuation dans votre projet. Hâte de lire la suite également

    Aimé par 1 personne

Répondre à Act Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s