Le jour où j’ai failli aller vivre dans les Asturies…

Lisbonne, vous avez failli me perdre.

Il y a de ça quelques années, c’est Houston qui avait failli me perdre, le jour où je suis presque partie pour aller vivre dans le Maine. Vraiment, ça s’était joué à peu de choses à l’époque, et cet été encore, il s’en est fallu de peu pour que je prenne sous le bras mari, enfants, cochons et couvées, et que j’abandonne mon appart fraîchement acheté et ma nouvelle vie de non-prof qui venait pourtant tout juste de commencer.

Commençons par le commencement : déjà, c’est où les Asturies ?! Pas la peine de faire semblant que vous le savez, je le vois bien à vos têtes que vous le savez pas. Et puis d’abord ça arrive à des gens très biens, puisque je le savais pas non plus il y a 15 jours de ça. Donc dans la carte ci-dessous, c’est le truc vert tout au Nord, à côté de la Cantabrie, dont vous n’avez jamais entendu parler non plus.









Il se trouve que lorsque nous allons de Lisbonne en France en voiture, nous passons en général par l’Estremadure, qui comme son nom l’indique est extrêmement dure (#pirequ’undésert), puis par la Castille-et-Léon (où nous avons failli faire du tourisme une fois avant que Robin ne déclare la gastro du siècle en pleine nuit à l’hôtel), puis par le Pays Basque (là je pense que c’est super beau mais je ne peux jamais en profiter car en général c’est moi qui conduit à ce moment-là #VDM). Bref, cette fois-ci nous avions clamé haut et fort que nous allions prendre le temps pour rentrer depuis Bordeaux en passant par de jolis paysages, ce qui nous a donc amenés dans les Asturies, CQFD.

Les Asturies voyez-vous, c’est un peu comme si le Créateur, un jour d’inspiration divine, avait réussi à mettre tous ses pions dans le même panier. Au diable la montagne, la campagne et la mer qui ne se côtoient jamais, pourquoi pour une fois ne pas mettre tout ensemble sur un même tableau ? Ce fut une bonne idée, car le résultat est vraiment époustouflant !

Dans la pratique, ça donne ça (ce n’est pas ma plus belle photo – même si le modèle est superbe – mais c’est la seule que j’ai vous montrant à la fois la montagne et la mer, avec la campagne entre les deux) :









Rentrons maintenant dans le détail. Côté mer, c’est plutôt joli, voyez plutôt :

























Côté montagne, on roule une petite heure depuis la plage et hop, c’est pas mal non plus :





























Les villes sont plutôt rigolotes :









Nous avons même eu la chance de pouvoir visiter des ruines celtes, terrain de jeu sans fin pour enfants intrépides (bon ok, ce n’est pas dans les Asturies mais en Galice, mais bon on va pas chipoter, je pouvais pas ne pas vous montrer ces photos) :

















Petit aparté, tant que j’y suis.

Je ne suis pas historienne mais d’après ce site, je pense que nous pouvons déduire plusieurs choses :

1/ Les Celtes savaient choisir leurs lieux de villégiature,

2/ Ils devaient quand même bien galérer pour monter ce qu’ils chassaient et pêchaient dans leur village si haut perché,

3/ Ils devaient être sacrément résilients pour vivre à une dizaine dans quelques mètres carrés,

4/ J’espère qu’ils ont licencié tous les mecs qui ont construit des maisons sans portes ni fenêtres.









Même les couchers de soleil sont beaux :





Bah non, celle-ci non plus n’a pas été prise dans les Asturies, puisque jusqu’à preuve du contraire, le soleil ne se couche jamais au Nord ! 😀

Bref, les Asturies, ça vous gagne (quoi, c’est pas ça le slogan ?).

Mais alors me direz-vous, pourquoi donc ce magnifique endroit, certainement un des plus beaux que j’ai jamais vu, n’a t-il pas réussi à m’attirer dans ses filets ?

Et bien franchement, avez-vous déjà été en Espagne ? La charcuterie, le fromage Manchego, les tapas, les tortillas… c’est un délice n’est-ce pas ? (à défaut d’être bon pour la santé). Mais alors le PAIN, qu’est-ce que c’est que cette vaste blague ?!

Non non non, les pains espagnols, no pasarán ! Moi je reste au Portugal, car même s’ils sont zéro en charcuterie, au moins le pain est bon !





13 commentaires sur « Le jour où j’ai failli aller vivre dans les Asturies… »

      1. J’ai été à Avilès près de Gijon, un endroit formidable pour le Surf ! Le pain et les tapas ne sont pas aussi réputées qu’à Léon mais le paysage est à couper le souffle ! Le musée d’Oviedo est d’une richesse incroyable ! La Bretagne au Soleil urbanisée mais pas partout !

        Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, il faut ! Nous sommes aussi partis de Bordeaux mais nous avons fait un détour par Pau. Je pense que de Bordeaux il faut 5h pour aller là où nous étions, ce n’est donc pas si loin en effet 🙂

      J'aime

  1. Pour être totalement honnête, là les photos ne suffisent plus, j’ai besoin d’aller voir par moi-même ce petit bout de paradis sur Terre 😜 donc dans ta nouvelle vie de mon-prof tu as prévu guide touristique comme orientation ?
    😎
    Merveilleux article Sophie, continue de nous faire rêver, de nous toucher !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s