Le STAAR Test, ou comment mettre la pression à des millions d’enfants pour rien…

Attention les amis, ça va râler sec ce soir !

A l’heure où vous lirez ces lignes, des millions de petits Texans seront en train de dormir, ou en train d’essayer de dormir, à quelques heures d’un des grands moments de la vie au Texas, le fameux STAAR Test.

Le State of Texas Assessments of Academic Readiness, appelé communément le STAAR Test, est une série de tests standardisés, mandatés par l’état du Texas, afin de vérifier le niveau des élèves du primaire et du secondaire (c’est mon ami Wiki qui le dit).

Bon, vous allez me dire, y’a de l’idée. C’est plutôt intéressant pour un pays ou un État de connaître le niveau de son système scolaire. Ce test est effectué une fois par an, dans des domaines variés. Par exemple, pour l’année du CM1, les élèves sont évalués en lecture, en écriture et en maths, tandis que pour leurs petits camarades adolescents on rajoute des sciences, de l’histoire ou encore des sciences sociales.

Jusque là, on va dire que ça va, d’autant plus que, si j’ai bien compris, les résultats au STAAR Test n’influent pas la scolarité des élèves, c’est plus un référentiel pour savoir où chacun se place (des expats au Texas pour me confirmer ça ?).

checklist-1622517_640

 

Par contre, là où je n’adhère plus du tout du tout, ce sont les conditions de ce test. Si je reprends l’exemple de nos petits CM1, accrochez-vous bien, les élèves doivent passer un test de…

4h…

par matière !

Oui, vous avez bien lu ! 4h de test en lecture, 4h de test en écriture, 4h de test en maths ! En CM1 !

Lire la suite de « Le STAAR Test, ou comment mettre la pression à des millions d’enfants pour rien… »

Ces petites choses que je n’aime pas dans la vie au Texas (suite)…

What ?! Vous avez raté mon article de la semaine dernière sur ce que je n’aime pas dans la vie au Texas, article plébiscité dans le monde entier par mes 10 lecteurs quotidiens, et vous revenez l’air de rien lire la suite ?! Alors, petit 1, je vais vous dénoncer à l’équipe de sécurité de Trumpounet pour qu’ils vous renvoient immédiatement à la frontière de ce blog, c’est inadmissible. Petit 2, vous allez tout de suite vous mettre à la page en allant lire mon précédent article, sinon vous n’allez pas réussir à suivre. Petit 3, euh… Oui bon voilà, hein !

Bon, mes lecteurs d’amour, il faut quand même que je vous dise un truc gentil. Déjà d’une, je vais pas vous balancer à Trumpounet, il a assez à faire à apprendre à lacer ses chaussures. De deux, vous m’avez laissé un nombre incalculable de commentaires ici et ailleurs la semaine dernière, et du fond du cœur je vous en remercie car c’est un vrai bonheur d’avoir vos retours d’expérience, c’est très constructif pour moi. De trois, vous êtes désormais plus de 300 à aimer ma page Facebook et ça c’est vraiment chouette (par contre, quand vous vous mettez à liker ma page, évitez de le faire pendant que je dors, siouplait. Ça faisait des mois que je l’attendais ce beau chiffre tout rond, et paf, à peine j’avais le dos endormi que je suis passée de 299 à 301, sans prévenir… J’vous dit pas le choc au réveil ! Pensez à ménager mes nerfs pour le passage à 400 !)

Vous m’avez posé beaucoup de questions sur les supermarchés aux US à la suite de mon article de la semaine dernière. Je me rends compte du coup qu’il y a beaucoup à dire encore, et je pense qu’il faudra que je fasse un nouvel article sur ça. Pour répondre rapidement, on peut trouver ici des produits bios, de qualité, mais hors de prix pour la majorité des américains. En tant qu’expatriés, nous avons un pouvoir d’achat fort ici aux US, donc nous pouvons nous nourrir correctement (surtout qu’Olivier et moi cuisinons tous les deux beaucoup). Mais aller dans un fast-food est nettement moins cher, et les américains y mangent très régulièrement, malheureusement… J’y reviendrai ! En attendant, voici la suite de ce qui ne me plaît pas au Texas, yee-haw !

Lire la suite de « Ces petites choses que je n’aime pas dans la vie au Texas (suite)… »