Le championnat du monde de Rodéo (yee-haw!) – Partie 1

9h30 un dimanche matin, un Robin sous le bras, une Salomé sous l’autre, un mari et un groupe de potes prêts à rigoler, une voiture garée à perpet’, des billets d’entrée en poche… Rodéo de Houston, nous voilà, yee-haw !

 

Le Rodéo de Houston, c’est un peu comme ma 2ème maison. D’ailleurs, la première fois que j’y suis allée, c’était en 2007, à une époque oubliée où je n’avais pas encore d’enfants, un ventre plat et des yeux sans cernes. C’est aussi l’époque où on avait visité Houston « pour voir », que j’avais vu, et que je m’étais dit que « jamais Ô grand jamais » je ne viendrais vivre dans cette ville horrible ! Ça, c’est ce qui s’appelle être visionnaire ou je m’y connais pas !

 

Le Rodéo, c’est pas compliqué : dans un immense stade, des cow-boys venus du monde entier (= du Texas) combattent pour saucissonner le plus vite possible de pauvres veaux qui pour le coup n’ont vraiment rien demandé, ou pour essayer de tenir le plus longtemps possible sur un cheval ou un taureau en furie. Autour du stade, c’est le salon de l’Agriculture version Far West : on admire la faune locale (des Longhorns et autres zébus) et on déguste des produits du coin (ah ça…). Et puis, si on a encore de l’énergie, on peut même aller braver la foule pour faire un tour de grand 8 dans l’immense fête foraine qui s’étend autour du stade (moi j’appelle ça une vogue… Y a t-il des Lyonnais dans la salle ?!)

Lire la suite de « Le championnat du monde de Rodéo (yee-haw!) – Partie 1 »

Les cow-boys, notre seconde culture…

Savez-vous ce que je trouve épatant lorsque nous assistons au grand défilé des cow-boys du monde entier venus concourir pour le championnat du monde de rodéo qui se déroule tous les ans au mois de février à Houston ?

Je pourrais vous dire que c’est d’admirer les buildings du centre-ville de Houston :

 

Rodéo 2016, c'est parti !

 

Lire la suite de « Les cow-boys, notre seconde culture… »

Quand le Rodéo s’invite à l’école…

Chaque année, au mois de février, toute la ville de Houston est en effervescence (et moi avec ^^) : c’est THE moment de l’année où les cow-boys du monde entier (du Texas, quoi) viennent s’affronter au championnat du monde de rodéo, rien moins que ça !

Petit aparté : est-il raisonnablement raisonnable de parler du championnat du monde quand tous les concurrents viennent du Texas, à quelques exceptions près ? Vous avez 4 heures…

Bref, les cow-boys du monde entier (dans un rayon de 500 kms autour de Houston) prennent chevaux, carrioles, femme (j’mets pas au pluriel, ça va faire des histoires), enfants, téléphone portable et chauffage intégré et parcourent tels des braves à dos de pick-ups géants les quelques kilomètres les séparant de Houston, pour venir se retrouver pour camper dans un immense parc un vendredi soir, défiler partout dans la ville le samedi matin, puis rejoindre un immense stade où ils s’affronteront pendant quelques semaines pour obtenir le titre de meilleur attrapage de veau en pleine course du monde !

Cette année, pour cause de SuperBowl à Houston, le rodéo a été reporté de quelques semaines, et il se déroulera donc au mois de mars. Mais les écoles ont maintenu leurs traditionnels « Go Texan Day » en février et c’est donc avec une joie non dissimulée que nous avons participé à cette grande fête dans mon école (qui est aussi celle de Salomé) et dans celle de Robin.

Comme j’ai eu une semaine très chargée, je me base pour cet article sur mes photos et mes textes de l’année dernière, j’espère que vous m’en voudrez pas !

Lire la suite de « Quand le Rodéo s’invite à l’école… »

Mes bêtes sauvages, Houston et moi

Moi, y’a un truc que je comprends pas.

Si je tape Houston dans mon ami Wiki, j’apprends que c’est la 4ème ville des États-Unis. VILLE. Une des plus grosses d’une des plus grandes puissances au monde. Une ville avec des voitures, des magasins, de la pollution, des gens stressés et tout, et tout. Une ville, quoi (et moi on me l’a fait pas question ville, je viens de Lyon, tout de même) !

Donc dans une grande ville, si tout va bien, on devrait trouver des moineaux, des pigeons, des fourmis et, avec un peu de chance, quelques écureuils roux sautillants de branche en branche. Mignon, quoi.

Bah à Houston, on a un problème (Allô Houston ?). Y’a des tas d’animaux qui se sont perdus en chemin et qui ont atterri là ils devraient pas être, je vous jure. D’ailleurs je vais faire plus que vous jurer, je vais vous montrer.

Attention, toutes les photos sont réelles et ont été prises depuis ma maison, voire DANS ma maison. Soit j’ai pas de bol, soit je les attire, c’est pas possible.

Houston Texas’s Arche de Noé, c’est par ici que ça se passe !

Lire la suite de « Mes bêtes sauvages, Houston et moi »

Vivre au Texas… Voilà pourquoi je ne peux plus m’en passer !

« Et dis donc chérie, si on partait vivre au Texas ? »

Dans une vie idéale : « Oh, quelle fabuleuse idée ! Le Texas, j’en rêve depuis toujours ! Tu te rends compte, les cow-boys intrépides, la gastronomie élaborée, l’écologie de pointe, la mode délicate, le climat tempéré ! Et les armes ! Et la religion ! On part quand ???!!! »

Dans la vie réelle : « Ah ?! Ah, ah ! Ah ah ah ah ah ah !!! Euh…? T’es sérieux là ? »

 

Je vous ai déjà raconté qu’avant de venir vivre au Texas j’étais déjà venue en 2007 à Houston, juste pour voir ? Que j’étais repartie en éclatant de rire, parce que jamais Ô grand jamais on ne me ferait mettre un pied ici pour y vivre ?! Que j’avais trouvé la ville horriblement moche et mortellement plate, que j’avais détesté la bouffe et qu’en plus je comprenais pas un mot de ce qu’ils marmonnaient ?!

Comme je vous l’ai expliqué dans mes deux précédents articles sur ce que je n’aime pas dans la vie au Texas (à lire ici et ), il y a des choses qui me rendent dingues ici, comme les armes, la malbouffe, l’écologie, la politique, le système de santé ou encore la course à la réussite… Vous avez été très nombreux à réagir à la lecture de tous ces problèmes et à me demander comment je fais pour rester ici. Parce que oui, j’aime la vie au Texas profondément, peut être même plus que la vie en France, et je crois que nous aurions beaucoup de choses à apprendre de ce pays pour vivre de manière plus harmonieuse dans le notre.

 

Texas, I love you d’amour, et je vais essayer de montrer au monde entier pourquoi maintenant !

 

Lire la suite de « Vivre au Texas… Voilà pourquoi je ne peux plus m’en passer ! »

Élections américaines : quand le monde entier retient son souffle…

Bon, ça y est, on y est. Je ne parle pas des élections américaines (enfin, pas encore), je parle de ce moment où tu amènes pour la première fois ta fille à une « Birthday Party » et qu’elle te met doucement à la porte car elle est assez grande pour rester toute seule. Damn. Je vous écris donc depuis un Starbucks à côté, à noyer mon chagrin de mère esseulée, entre mon Brownie sous plastique et mon jus de fruits « Defense up » à 6 dollars pour remonter mes défenses immunitaires en prévision de l’hiver. En plus je suis tout confort ici, il y a une cliente qui vient juste de me chuchoter dans l’oreille en anglais  (niveau de difficulté de compréhension 10/10) qu’un cafard se balade d’un bon pas sous mon banc.

Bon d’accord, c’est pas vrai, je ne noie pas du tout mon chagrin entre mon brownie, mon jus de fruits et mon cafard. J’ai juste envie de faire des bisous à la serveuse pour célébrer ce temps libre imprévu et du coup, comme à chaque fois que je ne sais pas quoi faire, j’écris pour passer le temps. Ça tombe bien, on est samedi après-midi et mon nouvel article doit paraître dans moins de 48h, alors ça m’évitera de me retrouver en panique demain soir pour tenir ma promesse de vous écrire tous les lundis matins !

Alors il est vrai que j’avais dit que j’allais vous montrer notre fête d’Halloween, et je dois aussi vous parler de la douceur de vivre au Texas, sans compter que je ne vous ai encore jamais raconté pourquoi je m’appelle MissTexas. Ça commence à sentir le manque d’organisation tout ça, je vous l’accorde. Mais attendez, moi je fais gloup’s 100 fois par jour depuis que j’ai réalisé le lendemain d’Halloween que les élections étaient une semaine plus tard. Et à l’heure où je vous écris, il ne reste que 3 jours. J’ai peur. Faut que je vous en parle, le reste attendra.

Je ne vais pas vous expliquer aujourd’hui les programmes des 2 candidats, il y a des tas de personnes bien plus compétentes que moi qui ont abordé le sujet des milliards de fois. Je vais plutôt essayer de vous faire comprendre pourquoi cette élection peut potentiellement être très serrée et pourquoi elle va se jouer à peu de choses près. Et je vous donnerai ensuite mon impression sur le sujet, avec mes yeux d’étrangère vivant au cœur de l’action.

Lire la suite de « Élections américaines : quand le monde entier retient son souffle… »

Les cow-boys et les indiens, entre mythe et réalité (partie 2)

Mes chers amis lecteurs, un grand merci à vous pour votre patience ! Voici la suite de l’article ! (Et je plains d’avance notre pauvre Lucky Luke qui va sûrement se retourner dans sa tombe…)

Comme je le disais dans mon précédent article sur les cow-boys, si on y regarde bien de plus près, c’était pas franchement folichon comme métier. En effet, les cow-boys étaient de simples employés de fermes, sous-payés, souvent méprisés, exerçant un métier difficile et monotone, et surtout très dangereux.

Mais alors, que s’est-il donc passé à la fin du 19ème siècle pour que les cow-boys deviennent ces personnages mythiques, grands défenseurs des valeurs américaines ?

Lire la suite de « Les cow-boys et les indiens, entre mythe et réalité (partie 2) »

Les cow-boys et les indiens, entre mythe et réalité (partie 1)

Devant le succès INTERSIDÉRAL de mon dernier article (clic) et l’acclamation sans bornes de mes 10 lecteurs quotidiens, voici comme promis mon article sur les cow-boys et les indiens, yee-haw !

Attendez, vous avez dit quoi là ? Vous avez pas lu mon dernier article sur l’histoire du Texas (clic) ? Mais mes amis, comment voulez-vous comprendre ce que je vais vous dire aujourd’hui ?! Il faut pouvoir situer les choses dans leur CONTEXTE. Et puis c’est pas comme si j’avais pas sué sang et eau pour l’écrire celui-là ! Vous vous rendez pas compte de combien de pages Wikipédia j’ai du me taper pour en arriver là ! (clic). Allez, je suis sympa, je vous remets le lien (clic), mais c’est bien parce que c’est vous !

Bon, où j’en étais…? Ah oui ! Les cow-boys ! Les indiens ! Allez hop, on enfile son chapeau et ses santiags et on embarque avec moi dans la grande chevauchée légendaire dans les grandes plaines des États-Unis !
saddle-419745_640

Lire la suite de « Les cow-boys et les indiens, entre mythe et réalité (partie 1) »